Devis, types et technique de pose du joint de carrelage
Devis, Prix, Tarif
100% Gratuit

Spécificités des joints de carrelage

Spécificités des joints de carrelage thumbnail

Lorsque la pose du carrelage est effectuée, il est temps de mettre les joints entre les carreaux. Ces joints contribuent à l’esthétique du sol ou du mur et ils ont un rôle technique important en garantissant l’étanchéité et la stabilité du carrelage. Le jointement d’un carrelage est une opération minutieuse. Elle doit donc faire l’objet de soins particuliers étant donné que la mauvaise qualité de ces joints peut provoquer le décollement des dalles et aussi l’apparition des fissures après les travaux.

A

Les types de joints de carrelage

On distingue deux types de joints de carrelage à savoir :

  • Les joints de mortier, appelé mortier de jointement. Ils sont fiables et constituent une solution idéale pour assurer la pérennité d’un ouvrage carrelé. De plus, ils offrent de l’esthétique au sol ou au mur. Ils se déclinent en trois sortes : les mortiers de joints déformables, les mortiers de joints fins ou larges colorés et les mortiers de joints à base de résines réactives.
  • Les joints de dilatation : différents des joints classiques, leurs rôles ne sont pas moindres, car ils permettent de diviser la construction en parties indépendantes. Ils sont en mesure d’absorber les variations des dimensions des différents matériaux. De ce fait, ils sont particulièrement destinés au carrelage avec une grande surface excédant les 40 m² ou un couloir de plus de 8 m.

Mise en œuvre des joints de carrelage

La mise en œuvre des joints de carrelage ne doit débuter que lorsque le temps de séchage de 24 h de la surface carrelée est passée et que celle-ci est parfaitement sèche. L’opération se fait suivant les étapes suivantes :

  • La préparation du mortier à joint : celui-ci est généralement vendu sous forme de poudre à diluer avec de l’eau. Il faut respecter les doses prescrites sur l’emballage et la pâte obtenue doit être souple et assez liquide.
  • La pose du mortier à joint sur le carrelage : elle s’effectue à l’aide d’une truelle.
  • Mise en place des joints avec une raclette en caoutchouc, suivie d’un lissage avec le doigt ou avec la raclette.
  • Nettoyage du surplus de mortier à joint avec une éponge humide qui sera suivi de rinçage et d’essorage fréquents.

Une fois le nettoyage terminé, on passe un chiffon sec sur le carrelage afin d’enlever les dernières traces de mortier et le laisser sécher par la suite.

Enfin, il est nécessaire d’attendre  24 à 48 heures pour pouvoir  laver le mur ou le sol.



Devis 100% gratuit

Vous êtes sur le site qu’il vous faut pour trouver un carreleur prêt de chez vous.

Recherche

Top articles


Powered by Devis-Pose-Carrelage.