Joint de carrelage : pose-astuces-devis
Devis, Prix, Tarif
100% Gratuit

Réalisation des joints de carrelage

Réalisation des joints de carrelage thumbnail

La réalisation des joints est la dernière étape dans la pose d’un carrelage. Les joints sont très importants étant donné qu’ils assurent l’étanchéité des carreaux tout en participant d’une façon indéniable à l’esthétique du résultat final. La mise en place de ces joints n’est pas très compliquée, il suffit d’avoir à sa portée le matériel et les outils utiles pour le travail. Enfin suivre respectueusement les étapes essentielles si on veut une pose réussie de carrelage au sol ou mural.

A

Mise en place des joints pour le carrelage mural

On commence par garnir le carrelage mural de mortier, enfoncer celui-ci dans les joints à l’aide d’un couteau à enduire, s’assurer ensuite que le mortier soit ancré profondément en l’étalant avec une raclette en caoutchouc. Enfin, on doit racler, afin d’enlever le surplus en réalisant des mouvements diagonaux.

Une fois que le mortier à joint durcit, passer dessus un chiffon sec en effectuant des mouvements de rotation. On poursuit le nettoyage avec une éponge humide, rincée fréquemment dans de l’eau pour lisser les joints. On finit le nettoyage avec des chiffons secs.

À la fin des travaux, le nettoyage de la surface du carrelage se fait avec une éponge humide et propre. On laisse 24 heures de pause pour séchage, pour les joints en poudre et 48 heures pour les joints en pâtes.

Mise en place des joints pour le carrelage au sol

Le mortier à joints est réalisé après une journée de séchage. Pour commencer, on le prépare jusqu’à ce qu’on obtient une pâte bien épaisse. Ensuite, on le dépose sur l’emplacement des joints et l’étale avec une raclette en caoutchouc pour le faire pénétrer. Puis, toujours avec la raclette on enlève l’excédent d’un mouvement diagonal.

On frotte le carrelage avec un chiffon et on essuie avec une éponge humide pour bien lisser les joints après 20 minutes de pause. Le nettoyage final de toute la surface avec une serpillière humide se fait après 24 heures d’attente.

Matériaux et outils nécessaires

Les matériels utiles pour ce travail sont un jointement en poudre pour le sol, un jointement en pâte pour les murs et d’un enlève-voile pour ciment.

Les bons outils sont : un sceau, un malaxeur, une perceuse, une truelle, un couteau à enduire, une raclette en caoutchouc, des chiffons et une éponge pour les joints au sol. Il ne faut pas oublier les équipements de sécurité.

Quelques éléments importants à savoir

  • Il faut noter qu’avant d’entamer le garnissage des joints, la surface du carrelage doit être bien lisse et propre en enlevant l’excédent de colle sur les carreaux et en passant un aspirateur.
  • La consommation du mortier à joint au m² doit toujours être en fonction du format et de la largeur des joints. Par exemple, pour des carreaux de 30×30 cm, on utilise 0,5 kg/m² et pour 60 x60, on prévoit 0,3 kg/m². Ainsi, préparer une quantité juste pour une surface de 2 à 3 m² permet d’éviter de jeter le reste du produit.


Devis 100% gratuit

Vous êtes sur le site qu’il vous faut pour trouver un carreleur prêt de chez vous.

Recherche

Top articles


Powered by Devis-Pose-Carrelage.